01 mars 2021
texto

Dans le cadre de l’examen à l’Assemblée nationale du Projet de loi confortant le respect des principes de la République, dite “Loi séparatisme”, le 28 janvier dernier, le député LREM François Jolivet a annoncé avoir déposé un amendement visant à proscrire « l’enseignement de l’écriture inclusive » . Sans être un adepte inconditionnel de celle-ci - je ne suis pas sûr d’en avoir compris tous les enjeux et encore moins toutes les règles d’usage !-, j’avoue avoir été surpris par la démarche du député. Vouloir proscrire une pratique dont l’objectif affiché est d’éviter dans le langage ou l’écriture toute discrimination sexiste, et cela dans un texte de loi censé renforcer le respect des principes de la République, parmi lesquels l’égalité femmes-hommes, avouons que la démarche est quelque peu incongrue, voire totalement contradictoire ! 

crayonVos réactions et commentaires sur le forum

Les dernières parutions :

25 févr. 2021

La première semaine de décembre 2020, la Conférence des évêques de France (CEF) faisait état d’un déficit probable dû à la Covid 19 de « 90 millions ». L’année 2020 étant celle des millions et des milliards de déficits, les États ont le pouvoir de faire fonctionner la planche à billets et raisonnent en milliards, les cultes font appel aux dons défiscalisés de leurs fidèles et raisonnent en petites coupures car étaler des millions ferait fuir les donateurs…