oct. 12, 2019

Communion et Libération


 Communion et Libération (originellement Gioventù Studentesca (GS) ou Jeunesse Etudiante )

Fondation du Père Luigi Giovanni Giussani (1922-2005) en 1954 à Milan

  • Fraternités Communion et Libération : 1954

  • Memores Domini

  • Fraternités Saint Joseph

  • Sœurs de la charité de l’Assomption : 1993 (Etienne Pernet, co-fondateur)

  • Fraternités sacerdotales Saint Charles Borromée – 1985 (Mgr Massimo Camisasca)

 

Statut civil des différentes composantes de Communion et Libération ?

  • Date du décret de reconnaissance comme congrégation ?

  • ou lieu et date du dépôt des statuts civils ?

 

Revue TRACES :

Association : TRACES LITTERAE COMMUNIONIS.
No de parution : 
20010026
Département (Région) : 
Paris (Île-de-France)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture de police.
Type d'annonce : 
ASSOCIATION/CREATION


Déclaration à la préfecture de police. 
TRACES LITTERAE COMMUNIONIS. Objet : assurer la conception, la rédaction, l’édition, la publication et la diffusion de la revue Traces litterae communionis ; organiser toutes manifestations culturelles permettant de poursuivre le but décrit ci-dessus. Siège social : 15, avenue Franco-Russe, 75015 Paris. Mél. : traces@traces-cl-fr.com. Site Internet : www.traces-cl-fr.com. Date de la déclaration : 6 juin 2001.

 

Association ITER :

Association : ITER.
No de parution : 
20020007
Département (Région) : 
Paris (Île-de-France)

Lieu parution : Déclaration à la préfecture de police.
Type d'annonce : 
ASSOCIATION/CREATION


Déclaration à la préfecture de police. 
ITER. Objet : promouvoir et organiser toutes sortes d’initiatives culturelles, sociales, caritatives ou spirituelles en vue de contribuer au développement d’une société plus humaine. Siège social : 15, avenue Franco-Russe, 75007 Paris. Date de la déclaration : 23 janvier 2002.

 

Statut canonique

 

  • des Fraternités Communion et libération :

  • actuel : Association internationale de droit pontifical reconnue le 11 février 1982 

  • étapes du statut canonique, dates ?

  • personnalité juridique (au sens du droit canon) ?

  • Autorité de tutelle : de droit pontifical

 

  • Des Mémores Domini :

  • Actuel : reconnaissance par le Conseil Pontifical pour les laïcs en 1988 comme association ecclésiale

  • étapes du statut canonique, dates ?

  • personnalité juridique (au sens du droit canon) ?

  • Autorité de tutelle :

Les Memores Domini constituent une association laïque catholique dont les membres vivent les préceptes d'obéissance, de pauvreté et de chasteté, sous l'égide du mouvement ecclésial Communion et Libération, en ayant comme domaine d'apostolat le monde du travail. L'association est appelée aussi « Groupe adulte » par les membres et les sympathisants de Communion et Libération. (wikipédia)

 

  • Des Fraternités Saint Joseph :

  • Actuel

  • étapes du statut canonique, dates ?

  • personnalité juridique (au sens du droit canon) ?

  • Autorité de tutelle :

« La Fraternité Saint Joseph, née du charisme de don Luigi Giussani, réunit des personnes qui décident de consacrer totalement et définitivement leur vie au Christ dans la virginité, c’est-à-dire selon les conseils évangéliques de pauvreté, de chasteté et d’obéissance.

Les adhérents réalisent cette consécration en restant, pour chacun d’entre eux, dans les circonstances de vie personnelle et professionnelle qui lui sont propres, avec la conscience que « …le Baptême et la Confirmation suffisent à fonder une consécration totale au Christ et à L’Eglise » (Interview de Luigi Giussani, dans « 30 Giorni », 1989, n.5, p 56-62).

Par sa nature particulière, cette compagnie vocationnelle tend à réaliser « une pénétration du Corps du Christ dans le tissu normal de la vie de l’Eglise plus rapide, capillaire et efficace » (Intervention de Luigi Giussani à la Fraternité Saint Joseph, août 1995).

Le chemin vocationnel est constitué par la mémoire du Christ gardée en éveil par des moments unitaires périodiques (réunions, retraites, exercices) et par l’assiduité à la prière personnelle et aux sacrements. »

 

  • Des Sœurs de la charité de l’Assomption

  • Actuel

  • étapes du statut canonique, dates ?

  • personnalité juridique (au sens du droit canon) ?

  • Autorité de tutelle :

 

  • Des Fraternités sacerdotales Saint Charles Borromée

  • Actuel : société de vie apostolique de droit pontifical reconnue par Jean-Paul II en 1999

  • étapes du statut canonique, dates ?

  • personnalité juridique (au sens du droit canon) ?

  • Autorité de tutelle : de droit pontifical

 

Statut des membres des communautés :

  • Fraternités Communion et Libération : pas de vie commune

  • Memores Domini : « membres laïcs vivant de la vertu de virginité pour se consacrer à Dieu. Ils habitent ensemble selon une règle de vie commune et travaillent dans le monde. des hommes et des femmes laïcs qui vivent normalement dans des maisons masculines et féminines en suivant une règle de vie commune et d’ascèse personnelle »

  • Fraternités Saint Joseph : « les membres vivent du vœu privé de virginité tout en restant dans leurs conditions » "des personnes qui décident de consacrer totalement et définitivement leur vie au Christ dans la virginité, c’est-à-dire selon les conseils évangéliques de pauvreté, de chasteté et d’obéissance" « Les adhérents réalisent cette consécration en restant, pour chacun d’entre eux, dans les circonstances de vie personnelle et professionnelle qui lui sont propres ».

  • Sœurs de la charité de l’Assomption : consacrées

  • Fraternités sacerdotales Saint Charles Borromée : prêtres

 

Communautés masculines et communautés féminines

Etapes de vie religieuse ?

Affiliation à une caisse de retraite des différentes composantes du mouvement: ?

Responsables des différentes branches ?

  • Communion et libération : Julian Carron

  • Memores Domini

  • Fraternités Saint Joseph

  • Sœurs de la Charité de l’Assomption

  • Saint Charles Borromée : Mgr Massimo Camisasca, jusqu’en décembre 2012

Maison mère : 15 avenue Franco-Russe, 75007 Paris

Site internet : http://www.clonline.org/fr/

Implantations ?

  • Communion et libération : « 70 pays sur tous les continents »

  • Memores Domini

  • Fraternités Saint Joseph

  • Sœurs de la charité de l’Assomption

  • Missionnaires de Saint Charles Borromée : «  vingt missions sur quatre continents, de Taipei (Taiwan) à Asunción (Paraguay) ; de Nairobi (Kenya) à Prague, mais aussi dans diverses régions italiennes. Deux maisons de formation, une à Rome et une à Santiago du Chili, accueillent quarante séminaristes ».

Nombre de maisons ?

Nombre de membres ?

  • Communion et libération

  • Memores Domini

  • Fraternités Saint Joseph

  • Sœurs de la Charité de l’Assomption

  • Missionnaires de Saint Charles Borromée : 104 membres  en 2010

 

Pourquoi ce recensement ?

Parmi les adhérents de l’APRC (association pour une retraite convenable), certains ont quitté une communauté nouvelle et s’inquiètent de leurs droits à retraite. Pour mieux les aider, pour être plus à même de négocier avec les autorités, tant civiles que religieuses, il est nécessaire que nous appréhendions mieux le phénomène « communauté nouvelle ».

Il est bien difficile de définir ce qu’est une « communauté nouvelle » : les unes ont obtenu de l’Etat un français un décret de reconnaissance de congrégation, les autres se sont contentées d’un statut d’association loi 1901 ; le statut canonique des unes et des autres diffère, ainsi que l’autorité de tutelle... En outre, les buts initiaux des associations ont évolué ; les communautés se sont adaptées en créant des sous-groupes pour fédérer tant les actifs que les contemplatifs par exemple. C’est un dédale de création. Plutôt que de définir une forme de vie, partons des communautés créées grosso modo après la dernière guerre mondiale (plus tôt pour quelques unes).

Vous pouvez nous aider :

Nous souhaitons, à terme, renseigner différentes données, à caractère tant administratif que religieux. Nous avons essayé d’obtenir des informations auprès des communautés concernées (parfois sans succès) et pris les renseignements trouvés sur les sites des unes et des autres ainsi que dans le journal officiel.

- Si vous constatez des erreurs, merci de nous les signaler.

- Si vous connaissez les réponses aux points d’interrogation, merci de nous donner les réponses, si possible avec des références précises, voire copie des pièces (par exemple les statuts civils).

Si vous souhaitez réagir plus globalement sur le phénomène, le forum « communautés nouvelles » de l’APRC est public. Vous pouvez vous y exprimer.