15 sept. 2020

Décès d’un « parti » et d’un « resté »


Comment ne pas rapprocher le décès de Loïc de Kérimel 24 mars et celui de Joseph Moingt le 28 juillet 2020 ? Ce dernier resté « jésuite » toute sa vie, tandis que le premier l’a été de ses 18 à 30 ans. Une génération de cléricature les sépare mais un même esprit critique de la cléricature les réunit. Après son best-seller « Croire quand même », le « resté », immense théologien, produit à 102 ans un livre testament « l’Esprit du christianisme » pointant les failles et les dérives de son Église. A 72 ans le « parti », agrégé de philosophie, y va plus franco et brut de décoffrage dans un ouvrage de 300 pages « En finir avec le cléricalisme ». Tout deux sont en dialogue et connivence ainsi qu’en témoigne leur rencontre du 29 novembre 2017 (http://www.ccb44.fr/wp-content/uploads/2018/04/JMoingt.pdf)