Impressions : AG oct 2021

Assemblée générale - 9 et 10 octobre 2021

...

On n’est pas de trop

« Quel plaisir de se retrouver ». Ce sont les premiers mots de notre président. Crise sanitaire aidant, les membres de l’APRC n’avaient pas eu l’occasion de se retrouver aussi nombreux depuis 18 mois. Aussi nombreux ? Nous n’étions que 27 présents, sur plus de 400 cotisants. Peut mieux faire, aurait dit le professeur…

Une APRC qui voit loin

Le public évolue. Ce sont maintenant les sortants de communautés nouvelles qui constituent l’essentiel des nouveaux contacts. Aux tribunaux, nos adversaires fourbissent mieux leurs armes. Des communautés font preuves de vraies filouteries. La Cavimac fait obstruction à nos demandes. Et les spécialistes de l’APRC s’adaptent, s’organisent en équipe, étudient les futurs projets règlementaires, refondent leur site internet. Pour le professeur : « y a du boulot ! »

Un tissu de compétences !

À travers le rapport moral, le récap des nombreuses procédures engagées et pour la plupart gagnées, les époustouflantes démonstrations de nos juristes autodidactes, le rappel des avancées à la CAVIMAC depuis bientôt 50 ans ; à travers le témoignage de l’écoute lors des premiers contacts avec l’APRC, … le professeur ne peut plus dire « doit faire ses preuves à l’examen ». Les preuves sont faites, l’APRC est utile, indispensable, l’unique recours pour les lésés de la retraite des cultes. 

Une assemblée qui a du coeur

Une salle comblée par le témoignage d’Anne du réseau Véro. Ce réseau s’est constitué pour accompagner dans la bienveillance ceux qui sortent, qui ont besoin d’une oreille tendue pour dire leurs angoisses et leurs difficultés, pour recevoir l’un ou l’autre conseil. Le réseau a récemment découvert l’APRC comme un partenaire de 2ème ou 3ème étape, lorsque se pose la question de la retraite. Du coup on se rappelle que même « sortis », on a un idéal, une vision du monde, de la société dans laquelle on prend sa part… et le professeur de se taire.

François Hubert

...